Pour le New York Times, « Paris est le nouveau Calais »

La crise migratoire en France a changé de géographie, passant de la « jungle » de Calais aux rues de Paris, où des centaines de migrants campent dans des tentes dans les quartiers nord, pendant que des douzaines d’autres arrivent chaque jour.

Ces campements sauvages placent le problème des migrants en Europe sous le regard des Parisiens, et soulignent une nouvelle fois l’incapacité du gouvernement français face à un problème qu’il espérait que les gouvernements italiens et anglais règlent avant lui.

La suite du reportage du New York Times à lire ici