Petit à petit, les forces de l’ordre s’effaceront du paysage calaisien

« Petit à petit, les forces de l’ordre s’effaceront du paysage calaisien », titrait le 5 novembre Nord Littoral. Quatre escadrons de gendarmerie mobile et dix compagnies et demie de CRS, ce qui représente plus d’un millier de policiers et de gendarmes, étaient mobilisées pour surveiller le camp de réfugiés avant son démantèlement. Après l’arrivée de renforts pendant l’opération, le nombre de membres de forces de l’ordre à Calais a à nouveau baissé.

nord-littoral

Selon le quotidien régional, huit compagnies de CRS se trouvent encore sur place et le dispositif final sera annoncé par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, lors de sa visite lundi à Calais. Derrière la question de la présence des forces de l’ordre réside dans la présence de réfugiés dans le secteur : « Certains s’attendent à ce que les migrants reviennent à Calais d’ici quelques jours, une fois que les effectifs de police auront été réduits », résume Nord Littoral. Un article à lire sur nordlittoral.fr.