«Les migrants n’ont plus rien à faire à Calais» pour la maire de Calais

Natacha Bouchart, maire de Calais, a donné aujourd’hui un entretien à nous confrères de Nord Littoral.

Des riverains sont en colère pour les distributions de repas organisées rue du Pont Trouille. Comment en est-on arrivé là ?
« Des habitants de ce quartier ont été surpris de voir que des distributions de repas aux migrants étaient organisées sans aucune concertation. Ils téléphonent à la police qui refuse de se déplacer prétextant qu’ils ne peuvent rien faire pour eux… Un des habitants va chercher une patrouille de gendarmerie qui vient constater les faits alors qu’ils ne sont pas dans leur périmètre. Pour bloquer l’action des associations, les riverains se servent de leur voiture pour empêcher l’accès à leur rue. »
Les associations réclament un endroit pour la distribution des repas… Le constat est que l’humanitaire a disparu de Calais.
« Non la question de l’humanitaire a une réponse : les CAO. Les migrants doivent monter dans les bus et se diriger vers les centres d’accueil et d’orientation. Ils seront pris en charge. Je refuse de recréer les conditions à Calais qui ont débouché sur la création de squats et de jungles. Je demande de la fermeté, les migrants n’ont plus rien à faire à Calais. Les associations doivent arrêter de les instrumentaliser. Elles doivent travailler avec les services de l’État pour organiser les transferts dans de bonnes conditions. »

A lire sur Nord Littoral