Français Deutsch العربية English
Featured Video Play Icon

Le dernier habitant de la jungle de calais

Début 2016, l’État a investi 20 millions d’euros pour créer, au milieu de la Jungle de Calais, un centre d’accueil provisoire : des containers, des douches, un suivi social. Un an plus tard, perdu au milieu du camp démantelé, le « CAP » est en cours de démolition.

Capture d’écran 2017-01-30 à 21.23.35

Mariam, 13 ans, réfugiée somalienne et écolière en Angleterre

Salusbury World, est un organisme de bienfaisance, situé dans le nord-ouest de Londres. Le seul centre de réfugiés du pays, situé au sein d’une école, qui aide les enfants et les familles réfugiés au Royaume-Uni à s’adapter à la vie scolaire et communautaire.

angleterre

L’Angleterre, terre promise des demandeurs d’asile

Porté par une économie florissante, accusé de laxisme pour lutter contre le travail au noir, le Royaume-Uni est la destination rêvée de milliers de migrants clandestins, prêts à prendre tous les risques pour rejoindre ce qui est à leurs yeux un eldorado.

fouad

Le récit de Fouad, perdu à Creil

Pour les migrants qui sont relocalisés dans des centres d’hébergement, que se passe-t-il ? A quoi ressemble leur quotidien dans ces centres d’accueil ?

capture-decran-2016-10-29-a-16-38-15

Passeuse par amour

Béatrice la Calaisienne, Mokhtar l’Iranien sont tombés amoureux au printemps, quand la première a hébergé le jeune réfugié. Mokhtar n’a cependant jamais abandonné son rêve d’Angleterre.

Rasool-et-ses-amis-ne-quitteront-Calais-que-pour-aller-en-Angleterre

Rasool et ses amis ne quitteront Calais que pour aller en Angleterre

La « mise à l’abri » n’est pas une évidence pour l’ensemble des migrants vivant dans le bidonville. Certains y vivent depuis plusieurs mois, voire plusieurs années et, pour eux, quitter la jungle ne signifierait qu’une chose : abandonner leur rêve, l’Angleterre.

capture-decran-2016-10-25-a-16-39-44

Les drôles de dame de la jungle de Calais

On les appelle les « drôles de dames ». Tous les soirs, à 18h, Claire, Violaine et Annick s’occupaient distributions des repas. Aujourd’hui, elles font leurs adieux à leurs bénéficiaires non sans émotion mais en sachant que leur travail est loin d’être terminé.

img_8481-jpg

Shafuilah, un passeport pour l’Angleterre

C’est un grand jour pour Shafuilah. Après 3 mois passé dans la jungle, il a enfin obtenu un laisser-passer pour l’Angleterre. La fin du cauchemar pour ce jeune Afghan isolé de 16 ans.