AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUEN

Calais : les mineurs isolés de retour dans les rues

Quatre mois seulement après le très médiatique démantèlement de la jungle, ce que craignaient les associations est en train de se concrétiser : de nombreux mineurs isolés sont de nouveau présents à Calais et tentent chaque nuit de monter dans des poids lourds pour rejoindre l’Angleterre.

Featured Video Play Icon

Après la loi de la Jungle, la loi de l’absurde à Calais

C’était le coeur de la jungle. Un Centre d’Accueil Provisoire voulu par le gouvernement Valls à l’automne 2015. 20 millions d’euros dépensés pour construire un véritable village, dont les habitations et les services étaient constitués de containers.

Featured Video Play Icon

La jungle vide

Nous avions filmé la Jungle de Calais lorsque 10 000 réfugiés y vivaient. Voici l’ancien « Camp de la lande », vu du ciel, aujourd’hui. Désert et glacé.

Featured Video Play Icon

Le dernier habitant de la jungle de calais

Début 2016, l’État a investi 20 millions d’euros pour créer, au milieu de la Jungle de Calais, un centre d’accueil provisoire : des containers, des douches, un suivi social. Un an plus tard, perdu au milieu du camp démantelé, le « CAP » est en cours de démolition.

Capture d’écran 2017-01-30 à 20.52.35

A Calais, opération zéro migrant

Les migrants sont de retour à Calais. Un flux qui prend de l’importance, malgré la lutte implacable menée par les forces de l’ordre. Consigne : zéro migrant, à n’importe quel prix.

Les-migrants-apprennent-à-vivre-en-dehors-des-CAO

Les migrants apprennent à vivre en dehors des CAO

Au CAO de Croisilles, les migrants, essentiellement soudanais, ont obtenu le droit de rester en France. Désormais, ils doivent envisager leur départ du centre d’accueil. Premier enjeu : trouver un logement.

Capture d’écran 2017-01-13 à 12.23.56

Le réveillon du renouveau pour les réfugiés

Après de longs et terribles mois dans la jungle de Calais, les réfugiés du centre d’accueil et d’orientation de Croisilles dans le Pas-de-Calais retrouvent petit à petit un semblant de vie normale.

Le-CAO-où-100-des-réfugiés-ont-obtenu-lasile

Le CAO où 100 % des réfugiés ont obtenu l’asile

En cette fin d’année, il y a de bonnes nouvelles pour les réfugiés de Calais. Nous suivons depuis plusieurs semaines les migrants logés dans le CAO de Croisilles, dans le Pas-de-Calais. La totalité d’entre eux a obtenu l’asile et va pouvoir rester en France après la fermeture de leur centre d’accueil.

Capture d’écran 2017-01-12 à 21.54.46

La religion, une voie pour l’intégration ?

Nous suivons les réfugiés du CAO de Gélos, en banlieue de Pau, depuis leur évacuation de la Jungle de Calais. Après quelques mois dans les Pyrénées, ils commencent à créer des liens avec la communauté locale. Relais important pour ces musulmans, la mosquée de Pau.

noel

Un Noël chez les migrants

C’est peut-être le centre d’accueil le plus chaleureux de France. Depuis le démantèlement de Calais, les migrants sont accueillis à Croisilles, dans le Pas-de-Calais par de nombreux volontaires et une population  généreuse.

grande-synthe

Un camp modèle à Grande-Synthe

Depuis son démantèlement, il y a plus d’un mois, la jungle de Calais, c’est du passé. Mais la crise migratoire, elle, est toujours bien présente en Europe. Et d’autres camps perdurent.

angleterre

L’Angleterre, terre promise des demandeurs d’asile

Porté par une économie florissante, accusé de laxisme pour lutter contre le travail au noir, le Royaume-Uni est la destination rêvée de milliers de migrants clandestins, prêts à prendre tous les risques pour rejoindre ce qui est à leurs yeux un eldorado.