Accueillir un réfugié chez soi, mode d’emploi

Le Samu social de Paris a mis en place une plateforme proposant à des particuliers d’héberger des migrants, rapporte Le Parisien le 14 novembre. Ce dispositif expérimental nommé « Elan » doit permettre de trouver au moins deux cents familles vivant en Ile-de-France. Plusieurs conditions doivent être remplies, d’un côté comme de l’autre : la famille qui accueille doit proposer une chambre personnelle pour une durée qui va de trois mois à un an et s’engager à passer du temps avec la personne accueillie. Cette dernière doit quant à elle avoir obtenu le statut de réfugié en France, être seule ou en couple, avoir le volonté de s’intégrer en France et parler le français, l’arabe ou l’anglais.

une-famille-de-refugies-syriens-a-ete-accueillie-a-hendaye_4216048_1000x500

Le département des Pyrénées-Atlantiques accueille une trentaine de personne ayant obtenu le statut de réfugié, explique Sud Ouest dans un article daté du 14 novembre. Les autorités recherchent des logements pour eux et les particuliers ayant des logements vacants peuvent se manifester. « Le mieux est de se rapprocher de nous, de sa mairie, de son CCAS ou de l’association Isard-Cos. On peut donner un peu de son temps, servir de chauffeur, aider à apprendre le français », explique Franck Hourmat, directeur départemental de la cohésion sociale.

Deux articles à lire sur leparisien.fr et sudouest.fr