Français Deutsch العربية English
grande-synthe

Grande-Synthe, la vie au camp

C’était il y a trois mois, le 10 avril 2017. Ce jour-là le camp de Grande-Synthe est parti en fumée après une rixe entre migrants afghans et kurdes. A cette date, ils étaient 1370, hommes, femmes et enfants, à y vivre tant bien que mal, certains depuis des mois. Depuis octobre 2016, la photographe Férial s’y rendait régulièrement, elle y était aussi pendant et après l’incendie. Ses images racontent un quotidien difficile, parfois noir mais aussi plein d’espoir.