Français Deutsch العربية English
Dubliné-le-mot-étrange-qui-condamne-les-réfugiés

Dubliné : le mot étrange qui condamne les réfugiés

C’était la promesse du gouvernement : les habitants de la Jungle de Calais ne seront pas « dublinés ». En clair, ils ne seront pas soumis à un accord européen signé à Dublin, qui oblige les demandeurs d’asile à finaliser toutes leurs démarches dans le même pays. Les exilés sont en majorité passés par la Grèce et l’Italie, mais l’engagement exprimé par Bernard Cazeneuve était de ne pas les obliger à retourner dans ces pays, la France acceptant d’instruire leur demande. Trois mois plus tard, cet engagement est hélas bafoué. Et nombre de réfugiés se trouvent dans l’impasse en France.