Français Deutsch العربية English
capture-decran-2016-12-14-a-16-30-11

Avant d’être un migrant, Yasir avait un métier

Dans leur pays d’origine, ils étaient potier, ébéniste, menuisier ou couturier. En France, ils sont devenus cariste, agent d’entretien ou de sécurité, caissier. Reléguant aux oubliettes leur savoir-faire, parfois acquis en de nombreuses années. C’est en partant de ce constat qu’une ethnologue de 36 ans a décidé de créer la Fabrique nomade, au printemps dernier. A Montreuil, l’association d’Ines Mesmar, aide les migrants artisans à renouer avec leur métier d’origine. C’est le cas de Yasser, Artisan potier et réfugié soudanais.