Français Deutsch العربية English
capture-decran-2016-10-26-a-14-26-46

Le difficile parcours des « dublinés »

La majeure partie des habitants de la jungle sont dublinés : c’est-à-dire des personnes qui, selon le règlement de Dublin, ne peuvent pas demander l’asile dans un autre pays de l’Union européenne que l’Italie ou la Grèce, où ils ont laissé leurs empreintes digitales en débarquant sur le continent.

La plupart des migrants expliquent ainsi avoir été dubliné en Italie, ou en Grèce.

Certains d’entre eux qui ont accepté d’aller dans un CAO en France ont tous été reconduits à la frontière.

C’est pourquoi beaucoup de dublinés refuse catégoriquement de prendre les bus conduisant vers ces centres.

Les bénévoles de l’associations l’Auberge des Migrants et Uttopia 56 ont identifiés une cinquantaine d’entre eux dans la jungle, et ont réussi à négocier que leur dossier soit réévalué et qu’ils ne soient pas renvoyés à la frontière italienne ou grecque s’ils acceptent de partir dans un CAO.